Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 20:00

Il y a vingt ans, il y a quinze ans, c'était un rendez-vous presque quotidien. On ne mesurait pas l'importance qu'il prendrait rétrospectivement. On regardait "Nulle part ailleurs" pour les Nuls, pour Antoine de Caunes, plus tard pour les Guignols, puis aussi pour plein d'autres raisons... On se souvient aussi qu'on y a découvert plein de groupes ou d'artistes emblématiques des années 90. On se souvient qu'on achetait leurs disques. On se souvient de prestations marquantes (Iggy Pop, FFF, Nirvana).

Et aujourd'hui, taper sur YouTube "Nulle part ailleurs live", c'est se prendre une sorte de best of pop rock dans la tronche, constater que tous les groupes qui comptaient, qui comptent encore parfois, y sont passés. Des plus indépendants (Jon Spencer Blues Explosion) aux plus connus (Oasis, Blur, AC/DC) en passant par ceux qu'on aime tant ici (Dominique A, The Beta Band, Pulp, Supergrass). Naviguer dans les archives de ces émissions, c'est un peu comme se replonger dans nos vieilles compilations des Inrockuptibles (lire ici). Ça file à la fois un satané coup de vieux et un salutaire coup de fouet. Oui, c'est vrai, se souvient-on, on avait vu ça en direct !

Alors, ça valait le coup de faire une petite sélection très subjective, en priant pour qu'un jour peut-être tout cela soit édité en DVD...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:52

J'avais oublié de vous dire comme le troisième album de The Delano Orchestra, enregistré en une seule prise live, avait compté parmi mes préférés de 2010. La très belle vidéo illustrant le premier titre, le bien nommé Not an Ending, me permet de rattraper cet oubli et de vous inciter, si vous aimiez Sparklehorse par exemple, à vous précipiter sur Now That You Are Free my Beloved Love. Et sur les deux précédents tant que vous y êtes. À l'avenant de ces plages entêtantes, piquées de brusques déflagrations soniques, le clip, réalisé par Alexandre Rochon, invite au voyage et fait de sa simplicité et de sa frêle économie sa force. Oui, voici encore la preuve qu'un beau clip (un beau film même), c'est parfois très simple.

 

 

 

 

http://www.myspace.com/thedelanoorchestra

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 17:59

Hasard d'une sortie DVD... Tandis qu'on (re)découvre, pour écrire dessus, de vieux courts métrages de David Lynch (dont les mythiques The Alphabet et The Grandmother) ainsi qu'une série d'animation en Flash (Dumbland), on tombe sur des bizarreries réalisées en toute indépendance en 2002 et en 2007, pour le site Internet  du cinéaste, et sur un film de commande tourné pour le soixantième anniversaire du festival de Cannes en 2007. Boat, surtout - avec son postulat poétique donnant son titre à ce billet - est une bien belle surprise, une expérience sensorielle et cinématographique très excitante malgré le dénuement patent de sa production et sa forme un peu ingrate.

Alors que l'on parlait beaucoup la semaine dernière d'un Lynch se mettant à l'électro-pop (l'aberrant Good Day Today sauvé par une face B plus conforme à l'image que l'on se fait du cinéaste), que sa collaboration avec feu Mark Linkous et Danger Mouse a donné naissance en 2009 à un album superbe (Dark Night of the Soul), qu'on peut le voir jammer avec Moby sur Internet (sic), lui réaliser un clip, exposer ses œuvres, ou encore recycler son imagerie pour Dior dans le long spot de quinze minutes intitulé Lady Shangai, ces images font du bien. Elles datent un peu, certes, mais l'approche "homemade" de la vidéo dans Darkened Room et Boat annonce clairement Inland Empire (le chef-d'œuvre incompris) et la liberté que s'est offert David Lynch en se mettant à la vidéo et en tournant pour Internet. On aime ainsi retrouver dans ces trois courts métrages la trace d'un cinéaste dont on peut aujourd'hui se demander s'il refera de sitôt un long métrage...

 

 

Repost 0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 15:54

Neil Young et Bruce Springsteen reprenant l'insupportable Whip my Hair de Willow Smith (la fille de Will) ?

Ben oui, c'est possible.

Mais par quel paradoxe temporel les deux chanteurs déboulent-ils ainsi des années 70 pour reprendre ce morceau-là sur un plateau télé de 2010 ? Et qu'est-ce qui leur a pris ?

Ben non, allez, c'est pas vrai. Si c'est bien le vrai Springsteen dans ses atours de 1975 qui vient là s'autoparodier, le loner canadien n'est autre que le comédien Jimmy Fallon. Et tout cela fut enregistré hier dans le "Late Night With Jimmy Fallon"...

 


Il est drôle, le Boss, non ?
Bon, en même temps, on ne va pas rester là-dessus, hein... Parce que, en vrai, Bruce et Neil se sont croisés à plusieurs reprises sur scène... Comme ci-dessous pour une bien belle version de Helpless...



Repost 0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 22:14

 

Extraits de The Ben Stiller Show (1992-1993)


 

Et seize ans plus tard...

Repost 0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 15:34
Le très bon disque de reprises de The Hot Rats (soit Gaz Coombes et Danny Goffey, échappés de Supergrass) livre, entre autres jouissifs sommets, une version inspirée et matinée de Cream du Fight For Your Right des Beastie Boys... Une occasion idéale pour redécouvrir le clip d'époque, aussi idiot et regressif que les paroles de la chanson...







Bonus Track : EMI, interprété avec Steve Jones des Sex Pistols, ici

http://www.myspace.com/thehotrats
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:43
Découverte grâce aux Cahiers du cinéma de décembre (lire ici) de ces deux vidéos plus que stimulantes où un musicien malin (Knoertz) remonte, assemble et triture quelques plans issus des deux premiers films de Quentin Tarantino.
Comme il l'explique lui-même sur sa page YouTube, tous les sons sont d'origine...

Le "Pulp Fiction Audio Mix" a deux mois, le "Reservoir Dogs Audio Mix quelques jours seulement...


Repost 0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 21:18


Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 19:49


Peau d'âne de Jacques Demy, premier film en chanté vu en 2009... Une bague, un cake d'amour... L'année commence bien...


Repost 0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 22:58
Un grand merci à Mr J pour m'avoir signalé cette vidéo jubilatoire où les membres de Rage Against the Machine, empêchés de jouer lors d'un rassemblement de protestation face à la convention républicaine le 2 septembre dernier à Saint-Paul (Minnesota), entonnèrent a capella, face à la foule, Bulls on Parade puis Killing in the Name.
Un peu la version "blockbuster" des "Concerts à emporter" de la Blogothèque, non ?




Repost 0

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.