Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 17:59

a.jpgCher Baxter,

Si tu savais comme ça me fait plaisir que l’on parle un peu, ici et là, de ton nouveau disque. On a tellement sous-estimé tes deux premiers albums que ce petit écho que trouve Happy Soup dans la presse et sur les blogs est une nouvelle assez inespérée.

Oui, le 16 août, je l’attendais fébrilement ton nouvel opus. Je n’étais pas rentré de vacances, quelques jours avant, exprès pour l’acheter, mais disons que ça tombait bien…

Il faut dire que Len Parrot’s Memorial Lift et Floorshow comptent pour moi parmi les disques les plus mémorables de ces dix dernières années. Je les écoute souvent, tout le temps. On n’est pas nombreux, nous qui nous en foutons de ton hérédité et des albums sortis par ton père mais qui aimons tant nous lover dans le soyeux de tes mélodies, dans le minimalisme avisé de tes productions.

Tes deux disques précédents, je suis fier de les connaître, de n’être pas passé à côté, et je suis aussi en même temps un peu triste que tu n’aies pas eu la chance de les partager avec un peu plus d’auditeurs. Il paraît même qu’ils sont assez difficiles à trouver aujourd’hui. Dommage. Ils sont encore meilleurs que ce superbe Happy Soup. Mais comme un disque chasse l’autre, comme la hype n’est pas crédible une seconde, comme ceux qui te défendent (les Inrocks par exemple) n’ont pas la possibilité (les couilles ?) de te mettre - ainsi que tu le mériterais - en couverture et comme ils se ridiculisent en encensant en même temps Wu-Lyf, difficile d’expliquer que Happy Soup n’est pas un disque de plus, que tu n’es pas le mec à la mode de la semaine, que tes deux premiers albums sont des chef-d'œuvres.

Alors, non, Happy Soup ne détrônera sans doute pas Len Parrot’s Memorial Lift ou Floorshow dans mon cœur, mais l’écouter, te lire et avoir de tes nouvelles me rend heureux.

Bien à toi. Et rendez-vous au Point Ephémère le 23 septembre...

S.

 

http://www.myspace.com/baxterdury

http://www.baxter-dury.com/

 

 

Repost 0
Published by Ska - dans Bande son
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 08:00


Cette année, je n’irai pas à Rock en Seine.

L’an dernier, j’avais une bonne excuse. Ma fille, Lola, venait tout juste de naître. Deux semaines avant le festival.

Pourtant, entre Roxy Music reformé, Queens of the Stone Age, Black Rebel Motorcycle Club, French Cowboy, The Black Angels, Foals et Arcade Fire, l’affiche était plus qu’excitante…

Je n’ai eu évidemment aucun regret.

Cette année, d’excuse valable, je n’en ai pas vraiment. Et ça me désole. Il faudrait surtout voir du côté de la programmation qui n’a jamais, au fil des mois, relevé le niveau de la première salve de noms annoncés.

Secrètement, cette année, côté poids lourds, j’attendais Pulp (qui préféra les Vieilles Charrues) ou The Cure (il y avait une rumeur). Eh bien, ce sera les Foo Fighters et une tripotée de groupes qui ont l’air super connus sur le Facebook du festival…

Bien sûr, il y a quand même des formations ou des artistes que j’aime bien (The Arctic Monkeys, The Kills, Keren Ann, Miles Kane, The La’s, Gruff Rhys), mais soit je les ai déjà vus (Arctic Monkeys, au tout début : je les avais trouvés fades, mais ils se sont améliorés sur scène, paraît-il), soit je les ai trop vus (The Kills, qui ne font plus, depuis des années, que mimer la sauvagerie), soit je n’ai pas vraiment envie de les voir dans ce cadre et leur présence ne suffit pas à me motiver (Keren Ann). Vraiment dommage car depuis 2003 et jusqu’en 2009, je n’avais pas raté une seule édition. Même si je n’y allais, chaque année, pas forcément sur toute la durée (vous croyez vraiment que je suis allé voir Björk le dimanche en 2007 ?!).

Ben oui, Rock en Seine, c’était aussi un rendez-vous incontournable, une sorte de pause plaisante juste avant la rentrée, comme un sas entre la fin des vacances et la reprise du boulot. Pas encore vraiment rentré, la tête encore ailleurs, un bon moment pour fêter la fin de l’été, pour retrouver des amis dans ce joli cadre boisé, lieu vivant et incarné qui faisait que l’on pardonnait bien volontiers certaines dérives "mainstream" de la programmation.

J’aurais tant aimé retourner à Rock en Seine cette année. Mais y aller le samedi et n’être au final vraiment intéressé (d’autant que Q-Tip a annulé au profit du pénible set de The Streets déjà subi il y a deux ans) que par The Arctic Monkeys et par Gruff Rhys, est-ce bien raisonnable ? Et je ne vais pas y aller le dimanche juste pour vérifier que le retour des La’s est bien une escroquerie. D’autant qu’ils sont programmés presque en même temps que Miles Kane. Faut pas déconner.

Pourtant, la liste est longue des concerts absolument enthousiasmants que j’ai vus dans le Parc de Saint-Cloud depuis huit ans : Electric Six, PJ Harvey et Beck (en 2003), White Stripes, Blanche et The Roots (en 2004), Queens of the Stone Age, Robert Plant et Franz Ferdinand (en 2005), TV on the Radio, Radiohead, Beck, Wolfmother et Fancy (en 2006), Jarvis Cocker et The Jesus and Mary Chain (en 2007), Tricky, The Raconteurs et The Roots (en 2008), Dananananaykroyd, The Asteroid Galaxy Tour, Macy Gray et surtout, surtout, Them Crooked Vultures (en 2009).

Oui, c’est sûr : ne pas aller à Rock en Seine sera, encore une fois, un paradoxal crève-cœur cette année…

 

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 00:00

 

Aujourd’hui, ça fait cinq ans.

Le 24 août 2006, j’ai pris un pseudo débile et trompeur, autant qu’il était lisible et repérable (la première lettre de mon prénom, les deux premières de mon nom). Puis j’ai baptisé ce blog avec un titre emprunté à un groupe dont je vénérais quelques disques. Puis j’ai posté une photo de fétichiste, qui – je ne le savais pas – aurait pu annoncer Sillons…, filmé et monté quatre ans et demi après.

Ce blog, c’était d’abord un endroit où poster des photos prises durant des concerts, lubie pour moi toute récente il y a cinq ans. C’était aussi un lieu où recycler des analyses de clips publiées d’abord sur un site internet consacré au cinéma. Ce qui me permettait surtout de joindre à ces textes les vidéos évoquées (merci YouTube) et des liens vers tout plein d’autres clips, choses que l’architecture figée du site où avaient d’abord été publiés ces textes ne permettaient pas.

Puis, très vite, vinrent d’autres choses, d’autres envies, faisant de 7and7is un reflet, je crois, assez fidèle de mes goûts, de ma personnalité, de ma sensibilité. Le plus plaisant – au fil de ces cinq ans – ce fut finalement de prolonger les stimulants échanges écrits – ici ou ailleurs – par de belles rencontres. Alors, en passant, salut à vous, Mathieu, Christophe, Amaelle, Laurence, Mus, Guillaume. Et merci encore et toujours, Mathieu, Christophe, Caroll, Bernard et Rodolphe (entre autres), pour vos encouragements précieux.

Quelques 300 billets plus tard, le rythme de parution s’est sacrément ralenti, mais comme c’est toujours l’envie, et jamais l’actualité, qui ont dicté ce rythme aléatoire, je vous prierai de ne pas désespérer. On ne va pas laisser la publicité de notre hébergeur envahir peu à peu ces nombreuses pages.

Et on ne va pas, contrairement à tant d’autres blogs, s’arrêter en si bon chemin.

Ouf ! C’est bon. Un billet. Me voilà tranquille pour 45 jours…

Repost 0
Published by Ska - dans A suivre...
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 15:53

_IGP3553.JPG

 

Bertrand Belin, Paris, 24 juillet 2011

 


 

"Publicité sur votre blog

Suite à l'inactivité prolongée (plus de 45 jours) sur votre blog et conformément à nos Conditions Générales d'Utilisation, des espaces publicitaires supplémentaires ont pu être affichés automatiquement.

Une simple action de votre part telle que publier un article ou répondre à un commentaire désactivera ces espaces. En savoir plus"

 

 

Ben oui, quoi, ce n'est pas parce que 7and7is - qui fête ses cinq ans dans quelques jours - est en veille prolongée qu'on va se laisser envahir par la publicité...
 

Repost 0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 21:39

_IGP3266.JPG

_IGP3279.JPG

_IGP3235.JPG

 

Pas eu l'occasion, le temps, d'écrire ici, depuis cinq ans, tout le bien que je pense de Florent Marchet et de ses trois albums également excellents. De Gargilesse à Courchevel, en passant par Rio Baril, il les a tous trois revisités hier soir, à l'occasion d'un concert gratuit devant la Mairie du IIIe arrondissement et face à un public qui n'était pas spécialement venu là pour lui. Comme à la Cigale en mars, le concert fut formidable et les textes acides adoucis par la drôlerie de quelques apartés, vachardes ou ironiques, du meilleur goût. Florent Marchet est non seulement un très bon compositeur et un très grand auteur, c'est aussi un performer chaque jour un peu meilleur. En somme, ça veut dire que je serai encore au pied de la scène dans trois semaines, le 24 juillet, mais devant l'Hôtel de ville cette fois...


_IGP3242.JPG

Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 11:55

Mini-Mansions.jpgIl y a des disques qui nous parlent instantanément, dont on se dit qu’ils sont faits pour nous, qu’on ne pouvait littéralement les espérer – les rêver – meilleurs. Ces disques sont rares, il n’y en a pas un tous les ans. Le dernier, c’était peut-être Floorshow de Baxter Dury, peut-être Third de Portishead. Et bien avant, il y a très longtemps, le premier album de Julien Baer.

Un de ces disques vient de sortir. De nulle part. Ecouté comme ça, presque par hasard, grâce à une info de Domino Records qui le distribue en France et qui, dans une communication lapidaire, faisait allusion – mot de passe instantané – à Elliott Smith. Résultat : ce disque m’obsède depuis quelques semaines. C’est troublant. Comme si quelqu’un avait réussi à prélever ce que j’aime le plus profondément dans la pop et dans le rock, à le synthétiser en une quarantaine de minutes et une dizaine de tubes potentiels, puis à le graver sur un disque. Un disque inimaginable. Celui qu'on aurait rêvé d'enregistrer si on se perdait dans ce genre de fumeuses considérations. Ce disque fascinant, c’est celui de Mini Mansions, trio mené par l’actuel bassiste des Queens of the Stone Age. Or, préciser cela, c’est ne rien dire de la beauté d'un album qui n’emprunte absolument rien au groupe de Josh Homme (sinon le label Rekords Rekords). Par contre, fantasmer ce disque comme le meilleur album de morceaux inédits des Beatles enregistrés par Supergrass et Elliott Smith, c’est déjà le circonscrire un peu mieux. Alors, je ne sais pas si Mini Mansions est un grand disque. Mais chez moi, depuis un mois, il prend toute la place. Il n’invente rien, mais il réinvente tout.

 

http://www.myspace.com/minimansionsmusic

 

Repost 0
Published by Ska - dans Bande son
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 10:51

Clarence Clemons (11 janvier 1942 - 18 juin 2011)

 

 

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:40

Il y a cinq ans, parmi les premiers billets, il y avait cette photo, une des premières publiées sur ce blog. Puis il y a eu ceci, cela, et évidemment pas mal de photos prises durant des concert (point de départ de ce blog d'ailleurs, avec les analyses de clips), ou, plus simplement, des compte-rendus très subjectifs de ceux auxquels j'ai pu assister depuis cinq ans.

Logiquement, Place assise non garantie, face B de  Sillons..., c'est un peu la déclinaison de tout cela.

 

 

 

Repost 0
Published by Ska - dans Home Movies
commenter cet article
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:06

Ainsi, cette magnifique reprise d'Alain Bashung aura été le dernier morceau enregistré par Noir Désir.

Cela nous console du psychodrame de l'automne 2010 et de la séparation (logique et attendue) du groupe (voir ici, pour mémoire).

Cela nous console surtout de savoir maintenant que la discographie du groupe ne s'arrêtera pas, trébuchante, sur le double faux-pas du calamiteux retour de 2008 (la paire Gagnants/Perdants et Le temps des cerises).

Ici, en marge des polémiques récentes sur la présence de Bertrand Cantat dans une pièce de théâtre au Québec ou à Avignon, réentendre sa voix sur les mots de Bashung et de Jean Fauque procure des frissons rares et précieux.

Bien sûr, ce n'est qu'une reprise. Bien sûr, elle demeure très fidèle. Bien sûr, l'émotion y est un peu trop appuyée. Bien sûr, c'est déjà, d'emblée, l'une des meilleures chansons de Bashung. Mais la voix de Cantat sur ces mots-là (sur ces maux-là) produit l'étincelle tant attendue et noue la gorge durablement.

 

 

 

On reparlera peut-être de l'album hommage (Tels) dont cet Aucun express s'échappe aujourd'hui, mais son casting Universal All Stars (-M-, Gaëtan Roussel, Dionysos, Christophe, Stephan Eicher, Raphaël, Vanessa Paradis) laisse un goût amer : trop calculé, trop commercial, trop corporate, ce casting, même si on a hâte d'entendre Miossec, Benjamin Biolay ou Keren Ann, qui ne sont pas de la maison, livrer leur interprétation d'Osez Joséphine, de Ma petite entreprise ou de Je fume pour oublier que tu bois.

 

 

 

Bonus track : Aucun express, repris simplement et de bien belle manière par Florent Marchet




Repost 0
Published by Ska - dans Bande son
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 12:16

J'aurais pu photographier ma fille, sa mère, la mer, le Parc Güell, les plages, la Casa Batlo ou la Sagrada Familia...

Eh bien, non, la semaine dernière, à Barcelone, j'ai photographié ceci...

Allez donc savoir pourquoi...

 

_IGP2569.jpg

IGP2568

Repost 0

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Christine, le retour (... de John Carpenter)
    Video directed by John Carpenter. The theme for "Christine" is available as a part of John Carpenter's 'Anthology: Movie Themes 1974-1998,' out October 20 on Sacred Bones Records. Preorder: http://hyperurl.co/Anthology Director: John Carpenter Producer:...
  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...