Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 18:04

2012-11-28-08.15.33.jpg« Coqui’ette, la mauviette ! Coqui’ette, la mauviette ! », réclame-t-elle à nouveau en désignant l’étagère hors de sa portée, celle où sont posés les CD aux dimensions hors normes, les coffrets Nuggets, les boitiers Deluxe, les éditions Collector, ce genre de choses…

Au départ, je savais bien que je le lui ferais écouter, mais je la pensais pour l’instant trop petite. Et puis j’avoue, oui, je l’avais surtout acheté pour moi (pour elle et pour son frère plus tard aussi bien sûr) ce livre-disque signé Florent Marchet et Arnaud Cathrine. J’aimais tant les disques de l’un et les livres de l’autre que ce deuxième projet signé à deux – après Frère animal (sombre récit de crise décliné sous forme de disque, de livre et de spectacle) et quelques chansons somptueuses sur l'album Rio Baril – je l’attendais avec impatience ; depuis qu’il avait été annoncé sur la page Facebook du chanteur il y a quelques mois déjà.

Etre par deux fois père y était sûrement pour beaucoup aussi, avec, sans doute, le contentement anticipé de pouvoir partager bientôt avec mon aînée le goût qui était le mien pour les mélodies et les arrangements de Florent Marchet, un peu moins sans doute – ou alors bien, bien plus tard, souhaitons-le – pour l’acidité de ses textes…

La première fois, c’était un samedi, il y a deux semaines. Il a suffi de l’écouter une fois ensemble, elle assise sur mes genoux, moi doublant doucement la voix de la narratrice, pour qu’à deux ans et des poussières Lola fasse de Malo, ce garçon au dos duquel pousse une mystérieuse coquille, un de ses nouveaux héros. Au début, ce furent surtout les illustrations d’Aurélie Guillerey (dont il faut souligner comme elles sont la charpente de l’œuvre pour l’œil d’un enfant) qu’elle commenta avec allégresse, qui provoquèrent des réactions ponctuelles, pas toujours reliées à l’intrigue générale d’ailleurs. Et les chansons qui s’intercalaient dans la narration prise en charge par Julie Depardieu, elles avaient même, au début, provoqué quelques récriminations. « Non, pas ça ! ». Pourtant, sitôt le court disque terminé, il fallut le remettre, le réécouter, et au fil des passages, de jour en jour, les chansons aussi s’installèrent.

« Coqui’ette, la mauviette ! Coqui’ette, la mauviette ! », réclame-t-elle à nouveau en sautillant sur place.

Désormais, même, elle peut esquisser quelques déhanchements quand les chansons se déclenchent. Elles ne la dérangèrent finalement qu’à la toute première écoute, peu habituée qu’elle était à ce que, sa mère ou moi, on se mette à chanter au beau milieu d’une lecture. Moi, à l’inverse, à chaque fois désormais, je les attends, avec presque – oui, c’est injuste – l’envie de zapper l’histoire. Car, chantées par Jeanne Cherhal, par Mathieu Boogaerts, par Valérie Leulliot ou par les deux auteurs, elles s’inscrivent musicalement dans la lignée parfaite de trois albums studio ô combien précieux.

Alors, oui, c’est agréable de penser que Lola écoute aussi Florent Marchet. Et on ne peut que se réjouir du fait que la manne actuelle des disques pour enfants produise parfois de bien belles réussites pop. Loin de Steve Waring ou de Henri Dès, chanteurs d’enfances à qui on conserve toutefois toute notre affection de déjà-presque-plus-trentenaire…

 

 

Coquillette la mauviette, un livre-disque de Florent Marchet, Arnaud Cathrine et Aurélie Guillerey (Actes Sud Junior)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ska 04/12/2012 10:58


En effet, Xavier, n'hésite pas, c'est une vraie réussite. Quant aux albums studio de Florent Marchet, je ne saurais trop lequel te conseiller. Rio Baril est sans doute le plus ambitieux,
le plus impressionnant. Mais j'ai une tendresse particulière pour son premier, Gargilesse.

Xavier 04/12/2012 00:44


Tient, voilà qui devrait plaire à ma fille et à mon fiston (qui s'appelle Malo). ce sera l'occasion de découvrir Florent Marchet, dont je lis le nom régulièrement...

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Christine, le retour (... de John Carpenter)
    Video directed by John Carpenter. The theme for "Christine" is available as a part of John Carpenter's 'Anthology: Movie Themes 1974-1998,' out October 20 on Sacred Bones Records. Preorder: http://hyperurl.co/Anthology Director: John Carpenter Producer:...
  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...