Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 10:18

PICT0052-copie-copie-1.jpg

 

Ainsi, c'est fini...

Supergrass a donné son dernier concert hier soir dans une Cigale bondée, tandis qu'à côté, au Divan du Monde, le pseudo-événement n'était pas un concert mais la retransmission sur écran géant du premier match de l'équipe de France de football...

Avec ces adieux vaillants, c'est bien la première fois que j'ai vu Supergrass jouer aussi longtemps (deux heures). Et le concert fut à la hauteur des espérances, le groupe revisitant en remontant le temps plusieurs titres de chacun de ses albums. A chaque nouveau disque, un court intermède vidéo montrait le groupe en studio, visages rajeunissant doucement, chaque petit film faisant résonner quelques notes bien connues, faisant monter d'un cran l'effervescence. Quand on sait que, de l'avis général, Supergrass n'a jamais été aussi bon que sur ses trois premiers opus, on mesure le risque pris avec le choix d'ordonner ainsi la setlist. Risque mesuré, toutefois, puisqu'il promettait une véritable montée en puissance au fur et à mesure qu'avançait le concert. Aucun disque ne fut négligé, la salle s'électrisant encore plus nettement au bout d'une heure, une fois les cinq musiciens arrivés à leur troisième album, celui de 1999. A ce moment-là, je me suis dit que c'était sans doute la dernière fois que je pourrais bondir sur le refrain de Moving en même temps que quelques centaines de fans. Cela m'a fait bizarre.

Heureusement, jamais Gaz, Danny et Mick n'ont joué la carte de la nostalgie ou de la tristesse. Il y avait toujours autant d'allant dans l'exécution des morceaux. Tout au plus Gaz, le chanteur, mentionna-t-il à un moment qu'il s'agissait de leur tout dernier concert, mais - malgré les quelques huées qui accueillirent ses mots - il allait de soi qu'il ne s'agissait pas d'en faire un plat. Dans cette générosité teintée d'humilité, on a retrouvé le groupe tel qu'on l'a toujours aimé. Non, il fallait surtout profiter de ce moment exceptionnel clôturant de la meilleure des manières une belle histoire d'amitié et de musique. Epaulés, comme ils le furent au gré des concerts les plus récents par les deux frangins de Gaz Coombes (Rob et Charlie - ce dernier assurant d'ailleurs brillamment la première partie avec son projet Charlie Coombes and the New Breed, oscillant entre Supergrass et Tahiti 80), le trio initial se retrouva finalement seul en scène pour Lenny et Caught By the Fuzz. Symboliquement, Gaz délaissa alors le milieu du plateau et reprit momentanément sa place à droite de la scène, comme aux premières heures. La boucle était bouclée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article

commentaires

Mr J 15/06/2010 19:52



Merci pour cette belle soirée ! Et puis, par la même, je me suis découvert de nouveaux talents...



Ska 14/06/2010 18:28



Subtil ! :-)



Christophe 14/06/2010 18:27



Bah, de toutes façons, ils n'étaient dedans que pour l'argent...



7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.