Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 15:26
Par ici, on aimait bien, il fut un temps, s'épancher sur des souvenirs de 45 tours, sur des pages de l'enfance, de l'adolescence, où s'épanouissait doucement, dans les marges, un goût encore hésitant pour la musique (, par exemple).
Alors, à la lecture de ce court album de Fabcaro, on a un peu eu l'impression d'avoir affaire à un frère, à un type né la même année que nous, ayant acheté les mêmes disques et en parlant avec une nostalgie sincère et dépourvue de cynisme.
Les chansons comme des balises nous rattachant à des moments précis de nos vie, à des souvenirs souvent anecdotiques, mais qui leur sont indéfectiblement liés. Et dans cette mémoire musicale, pas de hiérarchie, pas de pose. Fabcaro a écouté de la daube et de très bons groupes aussi. Ses goûts furent plus ou moins sûrs et il ne s'agit pas, rétrospectivement, de redessiner à son avantage des années où il écoutait des trucs aujourd'hui aussi mal vus que Dire Straits ou Scorpions. Ses années 80 furent bien les notres, les mêmes, et force est de constater que je me suis senti comme chez moi dans ces quelques dizaines de pages hilarantes.
Dans la lignée du Steak haché de Damoclès, paru chez le même éditeur, Fabcaro poursuit donc une veine autobiographique creusant un cousinage assez net avec le Manu Larcenet du Retour à la terre ou du Combat ordinaire.
Ici, plutôt que les récurrents problèmes de communication qu'il entreprenait de nous raconter dans son précédent livre, il choisit de dévoiler des souvenirs liés à une chanson précise pour se présenter encore une fois en loser sympathique, attendrissant, souvent exclu par ses goûts, son appréhension de la musique (et trouvant pour traduire cela quelques métaphores graphiques absolument impayables, rappelant même par leur tendresse et leur inventivité visuelle les meilleures planches de Bill Waterson, le créateur de Calvin et Hobbes).
On est loin ici de la logorhée érudite et du trait chargé d'un Jean-Claude Menu (Lock Groove Comix), loin aussi des chefs d'œuvres de Luz (En claudiquant sur le dancefloor, Faire danser les filles). Il ne s'agit en effet pas tant de parler de ce que l'on aime, de prêcher un bon goût punk un rien dogmatique (l'axe Luz/Menu donc), que de partir d'expériences communes (la peur de l'ado au moment du slow, la première boum, le mystère du bon goût et du mauvais goût, les pirates au son pourri qu'on achetait aux Puces, le voisin qui écoutait Guns & Roses à fond, la première prestation avec son groupe, le premier solo et les pains qui vont avec, le passage du vinyle au CD) pour y puiser une vérité intime parlant à tout un chacun, quelle que soit sa chapelle musicale. De là à dire qu'on tient ici du Philippe Delerm appliqué à la BD rock, il n'y a qu'un pas, mais je me garderai bien de le franchir car je ne suis pas si sûr que ce soit toujours un compliment...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

D&D 25/10/2009 03:29


Bonsoir Ska,
La BD, c'est pas trop mon univers. Rien contre, je me sens simplement ailleurs... Mais j'espère que je croiserai celle-ci. Chouette billet. Content de te relire.


drgbs 24/10/2009 23:16


pour les gens ayant eu 15 ans au milieu des années 80 cet album est PARFAIT, j'ai même cru parfois que c'était un double (doué) qui aurait écrit ces pages, sans parler de son aisance en qq cases
pour recréer une atmosphère, un moment


Ska 22/10/2009 14:40


J'adore les bouquins de Luz et de Menu également...
Mais le fait est que celui-ci m'a beaucoup plus fait rire. Je m'y suis aussi beaucoup plus reconnu. Et puis, bon, il n'y a pas là la mauvaise foi (salutaire) de Luz, les jugements approximatifs et
à l'emporte-pièce (cf son pourtant excellent J'aime pas la chanson française). Ça change un peu, cette veine nostalgique beaucoup plus que critique...
Alors, d'accord, sans doute ne suis-je pas un esthète (comme Menu) ni un punk (comme Luz). Juste un trentenaire qui aime bien comment Fabcaro a ici croqué ma génération...


Guic' the old 22/10/2009 14:14


J'ai beaucoup aimé les deux premiers trucs de Fabcaro que j'ai lu (le steak haché, et... l'autre je souviens plus (un violet et un rouge, en tous cas), Lock Groove me fait délirer, Luz aussi, mais
bizarremenbt, chez Fabcaro, il y a cette parenté avec Larcenet qui me gène un peu... ca m'empechera pas de récuperer celui-ci, mais pour être honnete, je doute d'adherer totalement à sa facon de
parler de la musique (parce que Menu parle de trucs que je connais pas, mais j'adore la manière... Idem Luz. Pas sur qu'il soutienne la comparaison, je crains ...)

Sinon, merci de l'info!!


Christophe 22/10/2009 10:34


le mot clé : manu larcenet


7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Christine, le retour (... de John Carpenter)
    Video directed by John Carpenter. The theme for "Christine" is available as a part of John Carpenter's 'Anthology: Movie Themes 1974-1998,' out October 20 on Sacred Bones Records. Preorder: http://hyperurl.co/Anthology Director: John Carpenter Producer:...
  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...