Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:46
Depuis quelques jours, quand je fais la vaisselle, un disque m’accompagne idéalement. Oh ! non, ce n’est pas se moquer que d’écrire cela. Alors que je n’attendais plus rien, mais alors vraiment plus rien, de Air, leur plaisant Love 2 est venu s’inviter plusieurs fois dans la cuisine au moment de la quotidienne et exaltante tache ménagère qui nous permet, quelques minutes durant, de pleinement profiter du disque que l’on écoute alors. Sans doute cette agréable galette (une jolie tapisserie auditive diront certains, et ils n'auront pas tort) viendra-t-elle même squatter le salon un de ces jours. Si, si, je vous assure.
J’ai l’air de plaisanter comme ça, mais le fait est que le dépit consécutif à leur piètre Pocket Symphony (Ah ! Mer du Japon, qui me rappelait tant le générique de San Ku Kai) laissait pas mal de possibilités de rabibochage entre les Versaillais et moi. Ça n’a pas loupé. En durcissant un peu leur son, en ressortant la basse au médiator chère à Herbie Flowers, en préférant les longues plages instrumentales à leur indéniable savoir-faire pop, Air se réconcilie – mollement certes mais quand même – avec ceux qui ne se sont jamais vraiment remis de 10 000 Hz Legend, leur chef-d’œuvre.
Bien sûr, Jean-Benoît chante (qui a dit zozotte ?) encore un peu trop et on se dit, pendant les chouettes singles Sing Sang Sung ou So Light is Her Footfall (et sa basse monstrueuse), que "french touch" ne devrait pas rimer avec accent anglais hésitant. Même si c'est craquant, même si c'est charmant. Heureusement, en douce, les instrumentaux ont aussi repris l’avantage (ouais !!!), et tout cela vaut mieux qu’un nouveau disque de Darkel, décevant et anecdotique side-project solo de Jean-Benoît Dunckel.
Ici, Air flirte très directement avec l’illustration sonore seventies, son génie et sa vulgarité (Tropical Disease, clin d'œil au cinéaste Apitchapong Weerasethakul et à son sublime Tropical Malady ?), et c’est souvent assez jouissif, notamment quand leurs bricolages érudits ravivent le souvenir du Soul Impressions de Janko Nilovic (Do the Joy) ou de chouettes B.O. aux intonations moriconiennes (c'est frappant bien sûr avec les guitares de Be a Bee ou de Eat my Beat).
Bref, Love 2, ce n’est pas le grand disque qu’on n’attend malheureusement plus de Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel, mais une digne face B à la fantastique B.O. de Vampyros Lesbos signée Manfred Hübler et Siegfried Schwab. C’est déjà pas mal, en fait…

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Bande son
commenter cet article

commentaires

Ska 08/07/2010 15:49



Il est vrai que l'on peut autant hésiter entre Moon Safari et 10000 hz Legend qu'entre Pocket Symphony et Love 2. Sauf qu'à une grosse dizaine d'année d'écart, Air est passé du statut de duo
emballant (et je pense aussi au disque avec Alessandro Baricco que j'adore) à celui de produit essoufflé et convenu...


Reste que les concerts de la Cité de la musique en juin (particulièrement celui avec Jarvis Cocker) m'ont quand même pas mal réconcilié avec eux...



wiseman 01/07/2010 17:22



@Ska : je suis d'accord avec vous, mais votre article comporte une erreur. En effet, vous êtes systématiquement décalé d'un album. Ainsi, le meilleur album de AIR n'est pas 10'000 hz Legend mais
celui d'avant (Moon Safari), et leur pire n'est pas Pocket Symphony mais le suivant (LOVE 2). Ce petit rectificatif fait, je vous remercie.



Guilhem 04/01/2010 19:14


Complétement d'accord avec ton article. Ce Love 2 m'a laissé exactement la même sensation.
Si je comptais quand même l'écouter, je n'en attendais pas grand chose à la base.
Et j'ai au final été agréablement surpris. Si cet album ne restera pas dans le panthéon de la musique, il se laisse écouter avec plaisir.


Ska 21/10/2009 12:03


Xavier & Dr F : En fait, moi, je commence à un peu moins aimer Air justement à partir de Talkie Walkie... La B.O. de Virgin Suicides, je la trouve admirable, mais
surtout avec le film (d'ailleurs, c'est à ça qu'elle sert, cette musique à la base). Elle élève à elle seule le film à un niveau que Sofia Coppola ne retrouvera jamais (je n'aime pas beaucoup le
très hype Lost in Translation et je déteste son Marie-Antoinette).
Entre temps, j'aime assez, quand même, le disque qu'ils ont écrit pour Charlotte Gainsbourg, où ils réalisent une sorte de fantasme dont le résultat est assez passionnnant. J'en avais parlé là, aux
débuts de ce blog : http://7and7is.over-blog.com/article-3682404-6.html

On est tous d'accord, semble-t-il, pour dire que Pocket Symphony était très mauvais. Je pense du coup qu'on s'accordera assez facilement à considérer que Love 2 se situe un net
cran au-dessus. Sans doute pas leur meilleur disque (si cela avait été le cas, je n'aurais pas entamé mon texte comme je l'ai fait), mais une bonne surprise pour un duo dont je n'attendais vraiment
plus rien...


dr frankNfurter 21/10/2009 11:31


Et moi samedi j'ai repassé en écoutant du Neurosis... passionnant

C'est drôle parce que pour moi, 10 000 Hz Legend ressemble e,core à un diamant brut, et il faudra attendre la BO de Virgin Suicides et Talkie Walkie pour que le potentiel
du duo soit véritablement mis à jour.
En tout cas, vu le niveau de Pocket Symphony, je reste qd même septique quant au petit dernier, à écouter rapido en streaming pour se faire une idée


7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.