Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 15:10

STCD61.JPGIl est bien gentil, Carlos Santana. Non content d'enregistrer des albums de la pire soupe depuis des années, d'inviter sur ses disques les vocalistes les plus improbables (Placido Domingo, par exemple, Roch Voisine sur la version européenne de ce nouvel album pour reprendre Under the Bridge des Red Hot Chili Peppers), le voici qui déboule donc avec son Guitar Heaven, soit un album de reprises du "meilleur de la guitare" ("The Greatest Guitar Classics of All Time", rien que ça...).

L'album de reprises, donc, passage obligé pour artiste sexagénaire (et les autres) en mal d'inspiration ou véritable nécessité, volonté de payer ses dettes à qui vous a durablement influencé, vous avez deux heures... Ici, compte-tenu de la liste des morceaux choisis, l'entreprise pue le pire opportunisme. Et je ne vous parle même pas de la pochette, qui vient confirmer les goûts souvent douteux de l'ami Carlos... Les titres donc... Sunshine of Your Love de Cream, Back in Black d'AC/DC, Riders on the Storm des Doors, Smoke on the Water de Deep Purple, Bang a Gong de T-Rex, Little Wing de Jimi Hendrix, Whole Lotta Love de Led Zeppelin ou While My Guitar Gently Weeps des Fab Four, ils sont venus, ils sont tous là. C'est incroyable d'enfoncer ainsi toutes les portes ouvertes, d'avoir aussi peu de dignité (Smoke on the Water, quoi !). Certes, on a vu pire setlist, pire tribute band à la moindre fête de la musique, mais, là, quand même, au rang des disques putassiers à zéro prise de risques, c'est presque aussi convenu que le terne Twelve de Patti Smith. Pourtant, pourtant, avouons qu'entendre Chris Cornell "remplacer" Robert Plant ou qu'écouter ce gros lourdaud de Joe Cocker reprendre Little Wing (Santana reconstituant là, dans la virtualité, un trio marquant - Cocker, Hendrix et lui-même - de l'affiche de Woodstock), ce n'est pas déplaisant. Et comme on n'oublie pas que Santana, c'est d'abord un groupe qui groove, des percussions qui claquent, les voici mises à l'honneur sur le très bon Sunshine of Your Love ou sur le remarquable Back in Black chanté par Nas, et dont on croirait la ligne de basse jouée par Flea et pompée sur les Red Hot Chili Peppers, soit un intéressant quoique involontaire mashup.


ROBERT-PLANT-BAND-OF-JOY.jpgAu même âge, Robert Plant, qui n'en est pas à son premier disque de reprises (le méconnu Dreamland - et notamment son fiévreux Hey Joe - est superbe) revient avec Band of Joy (du nom de son groupe d'avant Led Zeppelin). C'est mollasson, très... Parfois très beau pourtant... Comme si le rouquin ne s'était pas remis de son album country avec Alison Krauss, lui qui déclara il y a peu, après un concert de Them Crooked Vultures (où officie l'ancien bassiste de Led Zep, John Paul Jones) que c'était vraiment trop de boucan, que ses oreilles en avaient saigné. Alors, que Plant enfile ses chaussons, se la coule douce, apaisé, vieux papy, et qu'il règle son sonotone au minimum, ça nous fait un peu de peine mais on sauvera quand même Band of Joy pour son honnêteté. En témoigne cette reprise - complètement inattendue - du sublime Monkey de Low. Choix plus intime, reconnaissons-le, et tellement plus surprenant que tous ceux de l'entrepreneur Santana.

 

Mais pour ce qui suit - et qui commence à dater - on n'en voudra jamais complètement à Carlos...


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Bande son
commenter cet article

commentaires

Ska 18/10/2010 11:15



Elle est incroyable, cette pochette, en effet. On croirait le CD amateur d'un hardos quinquagénaire ayant bidouillé lui-même la jaquette de son disque, ou alors la pochette de ces pirates qu'on
trouvait aux puces il y a vingt ans... Cheap : tout l'inverse de ce disque au casting de luxe... C'est incompréhensible... À croire que c'est une parodie...



D&D 16/10/2010 00:59



Je reste hypnotisé par la pochette de l'album, c'est fascinant :-)))


(Dans un tout autre registre, j'ai du mal à me remettre de celle du dernier Sardou que je n'ai pu éviter d'apercevoir)



dr frankNfurter 22/09/2010 21:34



Carlos perdu pour la cause? Depuis plus de 3 décennies... Y'a que Manoeuvre pour se réjouir de voir le guitariste recevoir une pluie de Grammy pour un de ses pires albums...



mister k 20/09/2010 04:15



Je ne sais pas si j'écouterais cet album mais pour m'avoir fait réécouter soul sacrifice  ça vaut au moins la peine :)



enzo 19/09/2010 21:59



Il est vrai que ces quelques minutes de bonheur à Woodstock 69' nous font pardonner beaucoup de ses errements à ce bon vieux Carlos



7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.