Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 12:54

P180110_23.01.jpgL’exposition soudaine d’un chanteur dont on chérissait un disque au-delà de toutes mesures place dans une situation paradoxale. Impression un rien snob, concédons-le, qu’un trésor caché, intime, nous échappe ; joie aussi de le voir trouver un public, accéder à une reconnaissance méritée grâce à un nouvel opus que l’on trouve pourtant un rien en deçà du précédent. Surtout, quand il n’y avait jusqu’à présent rien d’autre qu’un disque (Portrait du jeune homme en artiste) et une poignée de chansons, on découvre soudain que ces morceaux ont un visage, on entend leur auteur en interview, on le lit, mais l’ironie, la distance dont il fait montre parfois atténuent un peu la portée de textes que l’on trouvait hier bouleversants. Surtout, il y a ce constat désagréable – périphérique – que certains mettent leurs gros doigts dégueulasse, leurs avis dispensables, sur un disque que l’on n’avait pas du tout envie de leur prêter. Surtout que l’on range désormais ledit chanteur dans une case à laquelle il n’appartient pas (en gros, ce que l’on a appelé "la nouvelle scène française"), à côté d’autres que l’on aime ou pas, mais qui, définitivement, ne partagent pas grand chose avec lui, sinon le goût, peut-être, d’une forme noble et classique – idéalisée – de la variété française estampillée seventies…

Du coup, en allant voir Arnaud Fleurent-Didier hier soir au Méry, Place de Clichy, j’étais assez indécis, un peu inquiet. Je pensais que la scène gommerait forcément la sophistication de ses arrangements, je me disais – je ne sais trop pourquoi – que c’était typiquement le genre de chanteur dont je préfèrerai toujours écouter les disques plutôt que le voir sur scène. Les malentendus (la récupération ?), déjà, m’avaient volé un peu de désir.

Je me trompais. L’année a commencé par un concert formidable, étonnant, où AFD revisita totalement La Reproduction, livrant des versions le plus souvent novatrices, enrichies d'images vidéos, réellement alternatives (My Space Oddity réduite à son refrain), bel et bien durcies parfois… Bref, un concert qui n’avait rien justement d’une simple transposition live du disque, où le morceau La Reproduction vira en jouissive transe acide à la Daft Punk, où L’origine du monde révéla encore un peu plus son fumet Polnarêveur, où les cocottes funky de la guitare rivalisèrent avec des chœurs baroques, sur le fil, où le chanteur nous offrit aussi deux trop rares morceaux d’avant (Portrait du jeune homme en artiste et Une faiblesse de la nature), sublimes. Si l’on sait qu’Arnaud Fleurent-Didier enregistre seul toutes les voix et tous les instruments de ses disques, force était de constater hier qu’un véritable groupe était sur scène, offrant aux chansons d’AFD une homogénéité tant sonore que visuelle : un batteur efficace et discret, mais surtout la touche glamour et les chœurs somptueux de la paire Dorothée de Koon/Milo McMullen, musiciennes à franges et cheveux longs œuvrant respectivement aux claviers et à la basse…

Tous les quatre rejouent lundi prochain, même heure, même endroit… S’il n’y avait eu Rodolphe Burger et Jeanne Balibar au Café de la danse, sans doute y serais-je retourné…

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article

commentaires

D&D 27/01/2010 18:54


Heureuse nouvelle que ces "retrouvailles" via le concert... Et j'espère que nous te lirons sur Burger/Balibar...


7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Christine, le retour (... de John Carpenter)
    Video directed by John Carpenter. The theme for "Christine" is available as a part of John Carpenter's 'Anthology: Movie Themes 1974-1998,' out October 20 on Sacred Bones Records. Preorder: http://hyperurl.co/Anthology Director: John Carpenter Producer:...
  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...