Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 21:44

Retourner à Saint-Malo trois ans après une édition où se cotoyaient le Blues Explosion, dEUS, Dionysos, les Troublemakers, Nouvelle Vague, Air, Phoenix et le Beta Band, c’était forcément s’exposer à la déception. Elle fut cuisante et le séjour permit surtout de mesurer à quel point le rock tel qu’il s’envisagea à Saint-Malo en 2007 concernait un périmètre fort restreint dans un genre générique pourtant riche en sous-catégories. A la Route du rock, peu de pop, pas de soul, pas de rap et et surtout nul rock en français. Longtemps réputé pour sa programmation, le festival malouin fut, cette année, étriqué et bien peu imaginatif.

 

Photos et impressions subjectives en descendant (presque) du train...


The Rain Song (Fort de Saint-Père, nuit du 15 au 16 août 2007)


 

Post Punk
Quand le revival post punk s’achèvera-t-il ? Difficile de supporter à haute dose les rythmiques binaires et les lignes de basse paresseuses et jouées au médiator par des groupes interchangeables tel Fujiya & Miyagi, 120 Days ou The National. Où l’on constate que Joy Division, Bernard Lenoir et les Inrocks n’ont pas fait que du bien au rock…

Les chansons
Durant trois jours, je me suis ainsi beaucoup demandé où étaient les chansons, les mélodies… Malgré Ladyflash, la chanson mille-feuilles de The Go ! Team, malgré Devastation de The Besnard Lakes.
Entre Herman Düne le premier soir et Albert Hammond Jr, le dernier, beaucoup de temps passa où l’absence d’un groupe sachant allier énergie scénique et savoir-faire mélodique se fit fort cruelle. Quand tout semblait perdu, le guitariste des Strokes intervint comme un sauveur avec ses chansons pop rock indéniablement taillées pour la scène. Trois guitares, un son impeccable et l’un des meilleurs concerts du festival. Le classicisme a du bon et l’on remercie vraiment Albert Hammond Jr de s’être souvenu que le rock existait avant les années 80.


Albert Hammond Jr (vendredi 17 août, 21h45)

 

Seniors
Bouillie sonore avec les Smashing Pumpkins, très pros, impersonnels et dont la présence représenta tout de même 40% du budget « artistes » du festival… Beaucoup de bruit pour rien tant ce groupe au glorieux passé a peu convaincu avec ses nouveaux titres. Tout l’inverse de Sonic Youth, décidément impeccable en toutes circonstances et revisitant implacablement l’album Daydream Nation pour le festival. En final serein, quelques titres plus pop du dernier disque rappelèrent à quel point les new-yorkais n’ont en fait aucunement besoin – contrairement au faux groupe de Billy Corgan – de se retourner sur leur passé…
 

Plage
Déception : le vendredi seulement, les traditionnels concerts de l’après-midi purent avoir lieu sur la plage de Saint-Malo. Le mercredi et le jeudi, Thee, Stranded Horse (projet solo de Yann Tambour de Encre) et Sébastien Schuller durent jouer dans le Palais du Grand Large, dans un espace clos peu adapté au folk intimiste du premier et aux mélodies atmosphériques du second. Deux beaux concerts au final, mais qui auraient évidemment mieux convaincu le festivalier les pieds dans le sable et les yeux rivés à l’horizon plutôt qu'entassé dans ce cadre ingrat et peu adapté.
 

Anonymat
Il est frappant de constater comme les festivals rock sont, en comparaison des festivals de cinéma, peu incarnés par leur(s) programmateur(s). A la Route du rock, pas un mot des organisateurs, personne pour accueillir les festivaliers et encore moins les artistes. C’était ainsi assez triste de voir Yann Tambour ou Sébastien Schuller s’installer sur la scène improvisée du Palais du Grand Large sans personne pour les présenter ou leur dire s’ils avaient le droit de faire un rappel…
 

Cover
D’Electrelane, allongé dans l’herbe, je n’ai entendu le concert que d’une oreille (enfin, étant donné le volume dément de leur prestation, c’est une façon de parler). Pourtant, après une petite heure de bruit assommant, une reprise incongrue me fit bondir sur mon séant. Oui, c’était bien ça : I’m on Fire de Springsteen. Votre version de cette chanson mineure fut certes nulle (comme le concert), mais c’était un bel effort, les filles…

Parité
C’est sans doute un hasard, mais les meilleurs groupes étaient mixtes. Du collectif dopé de The Go ! Team aux esthètes de The Besnard Lakes, il y a un monde, mais ce furent pourtant durant leurs concerts que l’ennui s’estompa un peu. Et puis n’oublions pas que les excellentes CSS comptent aussi un mec dans leur line-up…

 

The Go ! Team (jeudi 16 août 2007, 01h00)

The Besnard Lakes (jeudi 16 août, 21h50)

 
Frustration
Attendu, le live de Justice n’était pas si mal, à condition d’accepter qu’il n’y avait rien à y voir (deux mecs planqués derrrière leurs machines). Jouant beaucoup sur la frustration, retardant au maximum le déclenchement de We Are Your Friends ou de Dance, tubes avérés, on ne peut pas reprocher aux deux DJ d’avoir opté pour la facilité. Maintenant, il paraît que les murs d’amplis Marshall barrant la scène étaient factices et qu’une bonne part du set était pré-enregistrée. L’essentiel, c’est de réussir à faire danser la foule, non ?


Arrêté préfectoral

Stupéfiant : en route pour le Fort de Saint-Père, voici, le jeudi, la navette arrêtée et contrôlée par la police. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que si tu es jeune et que tu aimes le rock, sans doute es-tu une saleté de drogué… Sermon moralisateur dans le car, menaces voilées envers qui ne se dénoncerait pas… On a finalement échappé à la fouille des sacs… Vive l’été 67 !
 

02h30
C’est l’heure qu’il me fallut attendre la toute dernière nuit du festival pour enfin exulter. Avec LCD Soundsystem et un James Murphy très en voix, le festival se termina finalement fort bien. La veille, c’est à la même heure que les Brésiliennes de CSS, avec leur show tonique et drôle, me mirent du baume au cœur. Il était temps.

 

LCD Soundsystem (samedi 18 août 2007, 02h30)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article

commentaires

Ska 22/08/2007 21:27

Merci, Mister K. Et en plus, tu as vu, j'ai même réussi à caser Springsteen dans mon compte-rendu... A ce propos, nouvel album avec le E Street Band le 2 octobre. A Bercy le 17 décembre (il faut que tu commences à économiser)... L'album s'appelle Magic (bof) et est malheureusement produit par Brendan O'Brien, déjà lourdement présent sur The Rising et Devils and Dust...

Mister K 22/08/2007 19:11

Je n'étais pas à la route du Rock mais c'est toujours un plaisir de te lire mon Ami !

lyle 20/08/2007 19:09

Tiens, je ne suis pas le seul à ne pas comprendre The National...
L'affiche du festival me semblait décevante : à part The Besnard Lakes et à la rigueur CSS et Art Brut, il n'y avait pas grand chose que j'aurais eu envie de voir...

Alex la Baronne 20/08/2007 14:55

Ah oui ? Concernant les dernières frasques du Billy, à Colmar, le responsable du festival n'a pas eu le droit de lui rendre visite. Il n'y a pas eu d'interviews (natürlich),  les fruits que le Sieur Corgan daignait manger devaient être enveloppés sous cellophane, les bouteilles d'eau étaient de telle marque ... Aussi : des photographes se sont faits refouler alors qu'ils étaient accrédités...J'en passe et des meilleures. Reste son talent indéniable, qui le sauve des huées sur scène. A le voir les yeux dans le vague, on se demande bien à quoi il pense...

Ska 20/08/2007 14:42

Tiens, Alex, content de te revoir par ici et de constater que ton blog reprend vie. :-)Oui, il y aurait sans doute beaucoup à dire sur la mégalomanie de Corgan. À Saint-Malo par exemple il a exigé que quelqu'un du festival fasse l'aller-retour jusqu'à Paris pour acheter la seule eau minérale qu'il daigne boire... Sans parler d'un service de sécurité propre au groupe qui était, paraît-il, assez agressif, y compris avec les organisateurs du festivals ou avec les équipes chargées de filmer les concerts...

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Christine, le retour (... de John Carpenter)
    Video directed by John Carpenter. The theme for "Christine" is available as a part of John Carpenter's 'Anthology: Movie Themes 1974-1998,' out October 20 on Sacred Bones Records. Preorder: http://hyperurl.co/Anthology Director: John Carpenter Producer:...
  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...