Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 22:36

Annoncé par l’album Idlewild, le film éponyme, sorti discrètement ce mercredi, s’avère une cruelle déception, décidément pas à la hauteur des chansons composées pour l’occasion par Outkast.

Terriblement ennuyeux, Idlewild n’est pas la comédie musicale attendue. C’est plutôt un film de gangsters rétro dans lequel se glissent quelques numéros musicaux, quelques chansons du duo. Nuance. Les séquences chantées – plus ou moins réussies d’ailleurs – s’intègrent à la narration simplement parce que le personnage incarné par Big Boi est propriétaire d’un cabaret dans lequel il est lui-même l’attraction principale et où André 3000, autre moitié du duo, joue du piano… D’utilité dramatique, les séquences chantées n’en ont aucune, elles paraissent tout simplement plaquées sur un scénario convenu qui n’a même pas besoin d’elles. On sent finalement le réalisateur Bryan Barber très mal à l’aise avec le genre, ne sachant trop quoi filmer, et entrecoupant presque systématiquement les séquences chantées/dansées de courts inserts dramatiques recentrant sur l’action. Pas de place, ici, pour que les morceaux existent, pour que la danse prenne l’ascendant sur le reste. On a l’impression à l’entame de chaque chanson qu’il faut en finir au plus vite. Et ne parlons pas de cette scène grotesque de poursuite automobile rythmée par une chanson du duo et où le réalisateur n’arrive même pas à décider si Big Boi, au volant, doit faire mine de chanter ou se taire. Du coup, dans un plan il chante, dans l’autre non. C’est absurde. Pour toutes ces raisons, Idlewild est une très mauvaise comédie musicale.

Par contre, le film, par la bande, dit beaucoup de choses sur ce duo qui au fond n’en est plus un. Depuis Speakerboxxx / The Love Below, Big Boi et André 3000 travaillent séparément. Ce double album extraordinaire était en fait composé de deux albums solos, chacun réalisé par l’une des deux moitiés du duo. L’exercice fut probant. Il l’est moins dans le cadre d’un long métrage. Ici, les deux comparses n’ont que deux scènes ensemble. Le reste du film ne cesse de les suivre en parallèle, abusant du montage alterné et de rimes visuelles reliant artificiellement les séquences d’André 3000 à celles de Big Boi. Ils ne chantent pas ensemble, ne jouent pas ensemble. Pour un peu, on pourrait dire qu’ils ne figurent pas dans le même film. A André 3000 la comédie romantique. A Big Boi le film de gangsters. Et tout cela, finalement, communique très peu puisque chacun dans son coin joue sa partition.

Pourtant, il faut voir le poids symbolique des deux séquences qu’ils ont en commun. La première les met en scène devant une tombe (celle du groupe Outkast ?). La seconde, vers la fin du film, explicite clairement que le duo est arrivé à un tournant : Big Boi y encourage André 3000 à quitter le club qu’il dirige et à tenter sa chance en solo, à Chicago. Pas difficile de lire entre les lignes, d’autant que les incursions de André Benjamin au cinéma ces dernières années nous avaient mis déjà sur la voie d’une possible reconversion… Alors, Outkast survivra-t-il à Idlewild ? Pas sûr.

On se consolera en revoyant le clip jubilatoire et déjà fort rétro de Hey Ya, réalisé en 2003 par un Bryan Barber alors un peu plus à l’aise…


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ska 13/01/2007 02:32

Ben oui, mais peut-on dire de Outkast et de The Roots que c'est du rap ? Ca m'en paraît finalement assez éloigné.
Dans Idlewild, il y a aussi Macy Gray (que j'aime beaucoup) qui a un petit rôle. C'est un autre problème du film : elle n'y fait quasiment rien, n'interprète même pas une chanson complète. Du gâchis, je vous dis...

Ama-L 13/01/2007 01:40

J'avais un peu cette trouille par rapport à "Idlewild"... Tellement d'ailleurs que je n'ai pas acheté l'album, ce que je finirai sans doute par faire, après en avoir entendu des bouts chez des amis. Quant au film, j'attendrai une éventuelle sortie en DVD, mais après ton billet, je n'ai clairement plus le courage de dépenser le pric d'une place de cinéma. C'est vrai que ça fait un moment qu'Outkast n'est plus un groupe. "Speakerboxxx / The Love Below" recèle son lot de perles, la galette d'Andre 3000 est Princière en diable et celle de Big Boï, globalement moins aboutie si j'en crois ma raison, est un fabuleux coffre-fort si j'en crois mes jambes ("Bowtie" me donne des fourmis des pieds à la tête, même si je sais bien à quel point ce titre est caricaturalement un truc de ghetto mac). Mais il s'agit bien à mon sens de deux albums solo. Raison pour laquelle une réécoute attentive de "Stankonia", leur dernier "vrai" album en tant que Outkast, s'impose pour ceux qui connaissent mal. D'autant qu'il y a là dedans un featuring invraisemblable avec la fabuleuse Erykah Badu ("Humble Mumble"), qui à mon sens éclipse toutes ses copines (Mary J Blige, Macy Gray, Kelis & Co). Sinon, Ska, tu as raison de dire (dans un comm du billet d'avant) que tu n'y connais pas grand chose en rap, parce que ce que tu écoutes c'est pas franchement le bas du panier! :-D

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Christine, le retour (... de John Carpenter)
    Video directed by John Carpenter. The theme for "Christine" is available as a part of John Carpenter's 'Anthology: Movie Themes 1974-1998,' out October 20 on Sacred Bones Records. Preorder: http://hyperurl.co/Anthology Director: John Carpenter Producer:...
  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...