Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 18:41

 en photo : Katerine à la Cigale, le 21 mars 2006

 

 

Le  concert de Katerine à l’Olympia est complet. Tant pis. Je ne le verrai pas une quatrième fois cette année. Mais Katerine rempile en mars 2007… au Zénith. Katerine au Zénith ?! Il y a quelque chose qui cloche, non ?

Je me réjouis du succès récent de Katerine et en même temps il m’inquiète. Il m’inquiète parce qu’il y a quelques mois les Victoires de la musique, cette sinistre cérémonie, en faisait l’un des prétendants au titre de « meilleur album révélation ». Alors que son premier album date de 1992, alors qu’il en a enregistré six autres depuis, sans compter ses collaborations nombreuses avec Héléna, Anna Karina, etc. Ce succès soudain m’inquiète parce que Robots après tout n’est certainement pas son meilleur disque et parce que que la formule basique de l’album (arrangé avec une simple groovebox) ne doit pas devenir un système. Les chansons sont d’ailleurs devenues encore plus jouissives sur scène dès lors que les anciens Little Rabbits – accompagnant Katerine dans sa tournée – leur ont apporté une vraie énergie rock.

Toujours est-il que Katerine, sans vraiment le faire exprès, a trouvé la formule du succès. Mais le personnage est si atypique, si particulier, qu’il faut sans doute se plonger dans sa discographie pour l’appréhender correctement, pour éviter les contresens, pour bien comprendre, surtout, qu’au-delà de ses deux tubes de 2006, c’est une œuvre d’une vraie profondeur qui s’écrit depuis de nombreuses années.

Alors, est-ce de sa faute ? Non, car les chansons potaches, une certaine trivialité (Je vous emmerde, Comme Jeannie Longo, son hymne non-officiel de l’Euro 2004) ont toujours été une composante essentielle de ses albums. Et c’est aussi pour cela – pour cette dérision admirablement dosée – qu’on l’aime. Mais quelque chose dérange depuis que Katerine est courtisé par la télévision. Il a quand même passé dix minutes dans l’atroce émission de Cauet (ici), s’en tirant d’ailleurs plus que bien. Il a fait « En aparté », avec Pascale Clark (ici) . Mais il paraît évident qu’on l’envisage, dans ce contexte, comme un « bon client », comme une sorte de Brigitte Fontaine au masculin, avec ses étrangetés, ses lubies, sa bizarrerie. Katerine se prête à ce jeu, rentre dans ce manège ironique avec délectation, jamais dupe sans doute du rôle qu’on lui fait jouer. Je ne m’inquiète pas quant à son intégrité, mais il est quand même assez irritant d’entendre le plus infect des animateurs télé lâcher qu’il « adore ce mec ». Pourquoi ne l’a-t-il pas reçu, alors, au moment de la sortie de Peau de cochon, ce beau film intime dont on ressort maintenant des extraits pour illustrer, hors contexte, la bizarrerie de son auteur (la – trop ? – fameuse scène des étrons) ?!

On remarque aussi, dans les récents concerts de Katerine, un rajeunissement impressionnant du public, on entend des ados ou des enfants hurler « Et je coupe le son ! » comme il chanteraient tel ou tel truc cynique sur Zidane. Et l’on oublie la délicatesse pop de Huitième ciel, la noirceur des Créatures et de L’homme à trois mains

Ce contresens que l’on fait sur Katerine me fait penser à celui qu’a subi Zebda. Groupe politiquement très engagé, Zebda ne s’est jamais vraiment remis de Tomber la chemise, leur tube démago du troisième album, cultivant dès lors une image de groupe nostalgico-festif alors que de nombreuses chansons (à commencer par Le bruit et l’odeur) en avaient fait, au milieu des années 90, un groupe de rock « citoyen » essentiel. Je ne m’inquiète pas pour l’avenir de Katerine. Il est trop malin pour souffrir de cette soudaine notoriété. Mais il est évident qu’il rallie désormais un public qui, sans Louxor, j’adore ou 100% VIP, ne l’aurait jamais écouté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Bande son
commenter cet article

commentaires

Ska 21/02/2007 11:09

Oui, c'est très sain. Je pense de toutes façons que l'on ne peut pas mettre en cause l'intégrité de Katerine. C'est plus par rapport à la réception de son travail que je me pose des questions. Car plein de gens sont amenés à l'écouter (c'est bien), il y en a qui vont le découvrir par l'accès Louxor et qui vont s'aventurer dans sa discographie postérieure (c'est très bien). Mais, du même coup, avec cette exposition, plein de gens qui s'en foutaient avant le détestent ou le courtisent maintenant (et souvent pour de mauvaises raisons)...

Ama-L 21/02/2007 00:38

C'est bien les liens de blog à blog, ça a un côté "on change de café mais on continue le débat".L'effet "Tomber la chemise" est un effet d'optique. Ce dont Zebda ne s'est pas remis, c'est de l'envie de ses membres d'aller voir ailleurs, de l'épuisement de la dynamique du groupe et - pour ce que des Toulousains ont pu m'en dire - de désaccords extramusicaux. S'il n'y avait eu que ce soudain succès, ils l'auraient géré. Ils avaient de la bouteille, un public solide.Quant à Katerine... Quand je l'ai interviewé l'an dernier à la veille des Victoires, il m'a donné l'impression d'un gars qui n'attend que ça, de devenir grand public. Être classé révélation, il s'en fout, pourvu que les gens aiment sa musique. En fin de compte, c'est assez sain, comme point de vue, non?

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.