Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 11:38
Je n’aurais jamais cru écrire cela, mais hier Polly Jean m’a saoulé. Si son précédent passage à Paris, seule, au Grand Rex, avait enchanté, le premier concert du Bataclan, dimanche soir, fut une puissante déception.
Étonnement d’abord de la voir débouler pieds nus, en petite robe, délestée de son habituelle guitare. Au Grand Rex, nous promettant un concert solo dans la lignée de l'album White Chalk, elle déboulait guitare rugissante et calmait d’emblée toute l’assemblé avec un To Bring You My Love d’une tranchante intensité. Hier, pas de telle surprise : le concert commença avec l’efficace Black Hearted Love, exécuté tout aussi efficacement par un groupe il faut bien le dire parfait et bénéficiant d’une balance pour une fois idéale. Programme annoncé : en entamant le set avec le premier morceau du dernier né, il était clair que tout l’album y passerait et que peu de place serait laissée au reste.
Alors PJ hier ? Chanteuse beaucoup. Rock Star beaucoup moins. Et c’est bien son problème depuis quelque temps, qui apparut très clairement à la sortie de A Woman a Man Walked By, confirmant en cela le virage amorcé par ce fade White Chalk que tant d’autres tiennent pour un chef-d’œuvre. Désormais, pour PJ, on dirait que chaque chanson s’envisage presque comme une performance, comme une manière de tester une voix poussée dans ses retranchements, malmenée, travaillée jusqu'à l'épuisement. Pourquoi pas, mais il est assez désagréable d’assister à la "Björkisation" de notre égérie indé, de sentir que l’affectation a remplacé ce qui subsistait d’émotion… Chaque morceau comme un exercice de style. Comme si l’urgence, la nécessité, s’étaient émoussées…
Ce fut un très court concert (1h20) dont on retient quelques très beaux moments (Sixteen, Fifteen, Fourteen et son banjo, les jappements de Pig Will Not), des fulgurances soniques et un talk over fébrile rappelant The Ex, un rappel mettant à l’honneur John Parish, mais aussi, malheureusement, d’agaçantes minauderies vocales sur Leaving California ou April, triste morceau de conclusion où PJ ne trouva rien de mieux à faire que de singer, aux couplets, les parfois agaçantes Cocorosie…
La bizarrerie de tout cela, c’est que j’écris ces quelques lignes en réécoutant l’album et que les morceaux passent, gravés sur CD, plutôt mieux qu’hier soir… Alors, pourquoi m’a-t-elle tant déçu ? Parce qu’elle laissa la guitare à d’autres (dont John Parish bien sûr) ? Parce que le fan de Dry ou de Is This Desire n’eut pas son compte de classiques ? Parce qu’apparurent sur scène les effets et les artifices que l’incohérence d’un album presque expérimental dissimula un temps ? Parce que je suis juste passé complètement à côté d'un excellent concert ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article

commentaires

Guic' the old 26/06/2009 20:35

Question: depuis quand tu te fais appeler Isabelle Chelley quand t'ecris dans Rock et Folk? Parce que j'ai le numéro de ce mois ci, y a ton texte dedans. Pas au mot pret, mais 75 % de tes comparaisons, reproches et déceptions... jusqu'à la sélection des morceaux à sauver. Alors, hein?

Ska 24/06/2009 11:20

"avoir définitivement perdu une très bonne vieille copine dont je fût jadis follement amoureux"Bien vu. C'est malheureusement, Félix, exactement le sentiment que j'ai eu... Et c'est bien dur à avaler...

Félix 23/06/2009 14:17

Hécatombe totalement justifiée, je partage dans son intégralité le sentiment de ce papier, trop court, trop bjork, et au-delà de ce que pourrait ressentir un gosse qui ne trouverait qu'une pauvre orange frippée sous le sapin, j'ai croisé l'amer sentiment en quittant le lieu surchauffé d'avoir définitivement perdu une très bonne vieille copine dont je fût jadis follement amoureux...PJ, je n'ai pas été sage, remets-moi des claques !

Louis Herbier 03/06/2009 15:29

Salut!Je fais partie d'une agence de webcommunication spécialisée dans la musique, Disc-Over, j'aurais aimé te filer qq infos et des sons sur un de nos projets, le festival Rock is Dead? à l'Elysée Montmartre du 1er juillet (100% indie rock british).Voici mon mail: promo@disc-over.netEnvoie moi un mail et je t'enverrai toutes les infos. Merci!LouisDisc-Over

LeReseda 30/05/2009 14:48

Ben dis donc, c'est l'hécatombe sur la toile concernant ce fameux concert de Polly Jean

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.