Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 22:14

Frimeurs, poseurs, flamboyants, viscéralement rock’n’roll, tels furent The Hives mardi soir au Bataclan. The Hives – sorte de chaînon manquant entre les mods (pour l’élégance), le rock garage, les Sex Pistols et AC/DC – ont le truc primaire, le secret du riff tellement évident qu’il fait basculer tête la première dans le moindre de leurs morceaux.
Avec The Hives, un programme : se la jouer. Le rock, pour eux, c’est quelque chose de très simple. Des rythmiques incendiaires et des refrains-slogans hurlés à tue-tête. Quand on fait partie de The Hives, on est là pour en faire des tonnes, pour se pointer sur scène en costumes noirs et chaussures vernies blanches (ou l'inverse). Le règlement est clair. En uniformes pour en découdre. C’est malheureusement de saison de l’autre côté du périph’. Mardi, les rockers vikings se contentèrent juste, sans attendre, de foutre le feu au Bataclan…
Quand les poses rock sont à la mode, quand les guitares électriques et les jeans slim sont devenues les accessoires fétiches de tel ou tel simili-Slimane, le quintette suédois est venu rappeler en quelques riffs mortels ce qu’était la quintessence du rock’n’roll. Camouflet salutaire à tous les imposteurs. En effet, il y a les poseurs qui nous ennuient parce qu’ils voudraient tellement nous faire croire qu’ils sont ce qu’ils ne sont pas qu’ils en deviennent dérisoires et pathétiques. Et puis il y a les frimeurs qui nous plaisent car ils assument totalement d’en faire trop. The Hives, comme Electric 6 ou les Eagles of Death Metal, font partie de la deuxième catégorie. Et c’est particulièrement jubilatoire de les voir prendre à bras le corps tout ce que la rock’n’roll attitude implique de morgue, d’énergie et de prétention.
The Hives, il faut le savoir, est un groupe en représentation perpétuelle. Un groupe "bigger than life" comme on dit dans le cinéma hollywoodien. À ceux qui seraient épris de sincérité et de modestie, on conseillera de passer leur chemin, d’éteindre l’ampli, de débrancher la pédale d'effets et d’acheter New Moon, le plus beau disque de l’année. Mais pour qui aimerait le maniérisme au cinéma, l’outrance, la flambe et les fêtes foraines, on ne saurait trop recommander de mesurer la valeur de The Hives sur scène. Il faut voir le guitariste-hurleur, Nicholaus Arson, mimer l’épuisement, se traîner par terre, souffler sur ses doigts engourdis avant d’entamer un solo. Il faut voir Pelle Almqvist, le chanteur, accumuler les déhanchements à la Jagger, haranguer le public en français et se permettre même de l’engueuler dès que la pression retombe. Une classe folle. Bref, depuis trois jours, je réécoute The Hives en boucle et j’attends déjà de pied ferme leur prochaine date parisienne.

Une vidéo de l'Elysée Montmartre, quelques années plus tôt, pour se faire une idée...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ska - dans Instantanés
commenter cet article

commentaires

Ska 15/12/2007 12:41

Je ne les ai pas vus à Rock en Seine (mais on m'a dit grand bien de ce concert venant booster un vendredi apparemment assez terne), mais dans une petite salle, c'était d'une intensité assez phénoménale en effet...Aucun problème pour le lien bien entendu.

Arbordelais 15/12/2007 10:37

Pffff! j'ai raté ce concert ! dans une petite salle, ça doit être dément les Hives comparé à Rock en Seine (sur mon blog http://bam.over-blog.com/article-7062376.html) ou un Zénith !A propos, ton blog est très bon, puis-je mettre un lien sur le mien pour le référencer ?

Thom 07/12/2007 21:23

J'adore les Hives, à part peut-être le premier. N'ayant jamais eu le plaisir de les voir sur scène je me faisais un plaisir d'aller au Bataclan...hélas j'ai revendu mon billet quelques semaines avant pour des conneries de raisons d'emploi du temps de m...(pardon, je suis en rage, parce que finalement ce pourquoi j'ai dû annulé a été...annulé aussi !). Merci pour le résumé en tout cas. Ca remue un peu le couteau mais bon...:-))

G.T. 04/12/2007 23:36

J'avais bien aimé certaines choses des Hives par le passé, mais le dernier album, j'ai vraiment pas accroché du tout. Quand on baille à un album des Hives, c'est soit qu'on est très très très fatigué, soit qu'on le trouve vraiment pas terrible... et je n'étais pas fatigué :-) 

arbobo 02/12/2007 02:45

ska referme ce manuel de rhétorique im-mé-dia-te-ment ;op

7and7is : les livres

Recherche Sur 7And7Is

Articles Récents

  • Souvenirs de Twin Peaks
    Année scolaire 1990/91. Elle commence par un film, elle finit par une série. Je suis au lycée, en première. Cette année scolaire-là, ça ne trompe pas, je rencontre deux amis qui comptent encore aujourd'hui parmi mes plus chers. Et par ricochet deux autres,...
  • Dans le viseur de John McTiernan
    A cat, a sniper... What could possibly go wrong? Watch the new Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands Live action trailer. Available on March 7th, 2017 on PS4, XBOX ONE and PC Register for the Beta on http://www.ghostrecon.com/betacat and be the first to...
  • La basse de Simon Gallup et autres considérations...
    Quelques souvenirs épars du concert de The Cure à l'Accor Hotel Arena mardi 15 novembre... La basse de Simon Gallup (dont le nom aux sonorités élastiques le définit si bien) qui, sur un Primary nerveux, fait vraiment trembler l’Accor Hotel Arena... Friday...
  • Sur une réouverture...
    Ainsi, on l’a appris ce matin, Sting jouera le 12 novembre, veille de la date-anniversaire que l’on sait, au Bataclan. Sting, c’est bien, c’est un symbole fort, un artiste « populaire », une star, l’ancien leader de... Police (ce qui, ironiquement, devrait...
  • Tim Burton, celui qui se souvient de ses vies antérieures
    À propos de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton À défaut d’être un grand film (il n’en a pas signé depuis vingt ans, n’en signera sans doute plus), le nouveau Tim Burton est, une fois n’est pas coutume, un objet passionnant, paradoxal,...
  • City Lights de Michel Gondry, Eloge de la candeur
    A propos de City Lights, un clip de Michel Gondry pour The White Stripes Quand on regarde le nouveau clip de Michel Gondry réalisé pour les White Stripes (ou plutôt, pour être juste, pour l’album rétrospectif et acoustique de Jack White, sorti la semaine...
  • Bruce Springsteen & the E Street Band, Accor Hotel Arena, 11/07/2016
    C’est à croire qu’il se passera presque toujours quelque chose d’exceptionnel à un concert de Bruce Springsteen avec le E Street Band, un truc singulier qui fera qu’on s’en souviendra très précisément à chaque fois. En 2003, au Stade de France, c’était...
  • Y retourner...
    Je sais, on ne se parlait plus trop ces derniers temps. Mais hier soir, il faut que je vous dise, je suis retourné à un concert. Un concert sans interruption, sans balles qui claquent et sans odeur de poudre. Et si mes oreilles ont sifflé encore un peu...
  • Les clips en plan-séquence
    A la demande d'Upopi, portail pédagogique de Ciclic (livre, image et culture numérique en région Centre), j'ai écrit et monté un sujet autour du plan-séquence dans le clip. Où les lecteurs habitués de 7and7is retrouveront certaines idées développées par...
  • Shuffle
    Cela pourrait être une face B pour Sillons... Ou une suite.